Les différents types de SCPI : dans laquelle investir?

S’il existe de nombreux véhicules d’investissement qui peuvent vous permettre d’avoir des revenus passifs, les SCPI en sont un exemple concret. De nombreux investisseurs ont donc choisi ce produit pour diversifier leur placement. Cependant, les SCPI se répartissent en plusieurs catégories. Il est donc nécessaire de savoir quel type de SCPI existe afin de mieux investir. Découvrez ici les types de SCPI du marché.

Performances SCPI

Sur le marché, les SCPI performantes sont les produits que vous trouverez le plus. Ils sont estimés à environ 90% de la capitalisation totale. Ici, de nombreux investisseurs achètent de l’immobilier professionnel dans le but de le rentabiliser. Par conséquent, les risques et les avantages sont partagés. Par l’intermédiaire d’une agence de gestion, les acquéreurs achètent des parts d’un portefeuille de biens immobiliers dont les bénéfices à la revente seront répartis au prorata.

Les avantages ici sont nombreux. L’investisseur est serein puisqu’il n’aura pas à s’occuper de la gestion de patrimoine. De même, investir dans une SCPI de performance permet d’avoir des revenus nets de commissions jusqu’à 4,2%.

Dans la grande catégorie des SCPI de performance, on retrouve :

  • SPCI Spécialisée,
  • SCPI Régionale,
  • SPCI Bureau,
  • SCPI Diversifiée,
  • SCPI Commerce.

Chaque variante répondra à un besoin spécifique qui varie d’un investisseur à l’autre.

Plus-values ​​SCPI

Contrairement à une SCPI de performance qui vise une répartition assez homogène des revenus, les SCPI de plus-values ​​sont différentes. En effet, ce type de SCPI vise à rentabiliser dans la durée. Pour ce faire, les investisseurs ont misé sur l’immobilier à fort potentiel de revente.

Il faudra donc patienter jusqu’à la vente du bien. Pendant ce temps, l’investisseur ne bénéficie d’aucun rendement tant qu’il en est toujours propriétaire. Cependant, il peut toucher des dividendes exceptionnels, même si cela reste encore très rare. Vous l’aurez compris, vous ne devez opter pour cette SCPI que si vous souhaitez investir sur le long terme.

SCPI en démembrement

Lors d’un investissement dans une SCPI démembrée, les droits sont partagés entre le nu-propriétaire et l’usufruitier (deux investisseurs dans le socle). En effet, la nue-propriété est un contexte dans lequel l’acquéreur investit dans un bien immobilier à faible coût d’acquisition. Cependant, il n’en profite pas immédiatement. L’usufruitier jouit donc de ce bien. Les deux acteurs sont liés par un contrat parfois de longue durée (entre 10 et 20 ans).

A la fin du contrat établi, le nu-propriétaire prend possession du bien en profitant d’une remise considérable sur le bien. Ce type d’investissement est recommandé pour développer le patrimoine tout en réduisant les charges fiscales associées.

ISPC fiscal

Les SCPI fiscales sont également une catégorie intéressante pour investir. Ici, l’investissement est orienté vers l’immobilier neuf ou rénové. Toutefois, la gestion est confiée à un organisme agréé par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

L’objectif est de profiter d’une réduction d’impôt. Pour cela, des dispositifs de défiscalisation tels que la loi Pinel, la loi Malraux ou le régime du déficit foncier entreront en jeu. Avec la loi Pinel, un investisseur peut par exemple bénéficier de réductions d’impôt allant de 12 à 21 %. Cependant, les réglementations énergétiques RT 2012 et BBC doivent être respectées.

La loi Malraux encourage les investissements immobiliers en cours de réhabilitation. Avec cette loi, l’investisseur qui engage jusqu’à 100 000 euros pour des travaux de rénovation, pourra prétendre à une réduction d’impôt de 30 %.

Comme la loi Malraux, le régime du déficit foncier incite à l’investissement immobilier à rénover. Ici, lorsque les revenus sont inférieurs aux dépenses déductibles, une partie de cette différence est déduite du revenu global de l’investisseur pendant dix ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.