Les différentes étapes à suivre pour réussir l’achat d’une propriété

Il est très difficile de rechercher une propriété si vous n’êtes pas dans la région. Cependant, le temps presse et vous devez acquérir un bien au plus vite. Il suffit d’avoir les bons contacts et de savoir comment s’y prendre.

Première étape : la recherche

Évidemment, c’est la première chose à faire après avoir fait le compte avec le budget, trouver un immeuble. Vous avez le choix entre :

– Faire appel à une agence immobilière : c’est le moyen le plus sûr et le plus fiable pour trouver rapidement un immeuble répondant à vos critères. Cependant, qui dit plaire à quelqu’un, dit cool. Les frais d’agence peuvent être élevés pour votre budget déjà établi.
– Sites et annonces : Certaines personnes choisissent de ne pas passer par des agences, mais de faire directement une annonce. pourquoi ne pas faire de même? Vous n’aurez qu’à contacter le propriétaire et prêt pour la visite de l’immeuble.
– Le bouche à oreille : A l’instar des publicités, cette méthode consiste à demander à des connaissances des informations pour aboutir à des contacts sûrs. Oui, les rumeurs peuvent voyager plus vite que vous ne le pensez.

Négociation

Après avoir pu trouver votre bien et en connaître le prix, vous pourrez négocier directement avec le propriétaire. Ainsi, ce dernier aura le temps de réfléchir et de prendre une décision. S’il y a « affaire conclue », le bien vous revient et vous devez faire un engagement ou une promesse de vente devant notaire. Sinon, le logement redeviendra disponible sur le marché. Si vous avez décidé de faire appel à un agent immobilier, la négociation peut se faire en présence de l’agent. Il vous donnera des conseils sur les points à discuter pour faire baisser le prix.

Le contrat de vente en présence d’un notaire.

Après la négociation, les deux parties devront conclure un contrat d’achat notarié. Le prix du bien sera bien sûr inclus dans ce contrat. Après signature, l’acheteur doit verser au vendeur un acompte de 5% à 10% du prix de vente. Ce contrat a une valeur juridique et ne peut pas être facilement rompu. Sinon, l’autre partie peut poursuivre le coupable. Cependant, pour éviter ce type de cas, les deux parties peuvent insérer dans le contrat une clause de nullité de l’avant-contrat pour certains cas.

L’acte de vente : la dernière étape

Après l’engagement, vient l’acte de vente. Les deux parties doivent se présenter devant un notaire pour signer le contrat de vente. Après signature, l’acheteur reçoit les clés de la maison. En échange, le vendeur reçoit le reste du montant du prix de vente. Tout se fait en présence d’un notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.