Les bases de l’investissement immobilier

L’investissement immobilier permet d’acquérir un bien immobilier non pas dans le but d’y habiter, mais comme placement d’épargne pour se faire un budget. Pour cette raison, investir dans l’immobilier n’est pas un geste anodin. Vous devez être pleinement conscient de l’état du marché et des différentes possibilités d’investissement afin de ne pas investir dans des options risquées.

Pourquoi investir de l’argent dans l’immobilier?

De nombreuses raisons peuvent vous inciter à faire un investissement immobilier :

– Subventionner l’immobilier dans le but de le reconvertir ultérieurement en son habitat principal, par l’investissement locatif ;
– Construire un patrimoine durable et matériel ;
– Proposer une maison aux membres de la famille en échange d’un loyer attractif. Cela permet désormais de mettre en œuvre la loi Pinel.
De nombreuses années ont passé, divers régimes fiscaux accompagnent les candidats qui souhaitent parier sur l’immobilier, quel que soit leur objectif. Ce sont Malraux pour l’investissement immobilier dans des immeubles anciens avec travaux, Pinel pour l’investissement locatif, Bouvard-Censi pour les résidences services… Il est donc surtout rentable, désormais, de franchir le pas.

Les différentes possibilités

D’une part, misez sur les biens locatifs. Particulièrement appréciée des ménages ces dernières années, l’option investissement locatif présente des conditions idéales pour investir dans l’immobilier. Et ce, sans trop plaisanter avec les dangers. En effet, l’investissement immobilier locatif permet de subventionner l’acquisition d’un bien immobilier (maison ou appartement). La subvention est constituée par le loyer perçu chaque mois par les locataires.

Ce sont des revenus qui doivent couvrir le paiement des mensualités du prêt. En revanche, il est possible d’investir dans l’immobilier commercial. Cet investissement authentique, auquel les particuliers ne pensent guère, est pourtant très sûr et s’adapte à des rendements très attractifs. Ce marché, symbolisé à 70% par les bureaux tertiaires, génère des frais de gestion inférieurs à l’investissement locatif.

Evaluez vos mensualités

Commencez par calculer le montant du crédit utile à la réalisation de votre achat, en tenant compte des surcoûts, du prix du bien. Sans oublier la commission d’agence si vous faites appel à un expert. Retirez votre contribution personnelle du montant obtenu, le cas échéant. Et vous trouvez la valeur à emprunter pour votre investissement immobilier. Dans le cas d’un investissement locatif, la banque sera tentée de comprendre votre bilan de rendement net et brut.

Faites évaluer par un expert la valeur locative du logement puis établissez une attestation. Estimez le loyer brut que vous pourrez percevoir suivi du loyer net après paiement des charges. En effet, le montant des charges étant en constante évolution, les banques prédisent souvent que cette somme est égale à 30% de la valeur locative. Par exemple, pour une valeur locative de 1 200 €, la valeur locative nette attendue sera de 840 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.