Lequel choisir entre location saisonnière et location longue durée?

Vous êtes propriétaire d’un bien que vous comptez louer? Sachez que vous pouvez choisir entre deux formules, chacune avec ses particularités. Pour vous aider à en tirer le meilleur parti, concentrons-nous sur eux.

Location saisonnière et location longue durée : définition

La location saisonnière consiste à louer un bien à usage d’habitation pour une durée très courte, qui varie entre une nuit et quelques semaines. Dans ce cas donc, le logement ne sera destiné qu’à accueillir des passants qui souhaitent disposer d’un bien leur permettant de profiter pleinement de leur région.

La location longue durée, quant à elle, est dédiée à l’hébergement d’un locataire qui souhaite occuper un bien pendant une durée plus longue, allant de plusieurs mois à plusieurs années, lorsqu’il vérifie qu’il convient à ses besoins et à son budget.

Location saisonnière et location longue durée : les avantages de chaque solution

Les locations de vacances sont attractives pour plusieurs raisons :

– Rentabilité locative : des revenus fonciers très élevés sont promis, car la plupart des touristes sont prêts à payer plus pour passer du bon temps en famille sans les contraintes des hébergements classiques. – Risque de défaut exclu, étant une pratique courante dans ce domaine d’exiger le paiement du locataire avant d’entrer dans la propriété. – Donner vie à une maison qui restera vide une partie de l’année si elle n’est pas proposée à la location- Rencontrer des gens d’autres régions et pays, vous donnant l’opportunité de les héberger chez vous et de profiter de discussions intéressantes sur le monde.

La location longue durée n’est pas sans arguments. Ça permet:

– Gérer le logement de manière plus simple, sans avoir à passer par les étapes de remise des clés et d’inventaire des biens. – Réduire drastiquement le risque d’impayé, notamment si l’acte de caution solidaire a été correctement rédigé. -Bénéficiez d’un plus grand engagement de la part du locataire en termes de soins et d’entretien du logement, puisqu’il devra l’occuper plus longtemps.

Location saisonnière et location longue durée : quels inconvénients?

Les avantages de ces deux solutions ne suffisent pas à occulter totalement leurs quelques inconvénients. Pour les locations saisonnières notamment, il y a plus de contraintes en termes de gestion des logements. En effet, les changements fréquents de locataires obligent à effectuer plus souvent un état des lieux des entrées et sorties. Il faut aussi maintenir une vigilance quasi permanente sur les évolutions réglementaires en la matière, plus ou moins fréquentes selon la commune où se situe le logement.

Pour les locations longue durée, le plus gros inconvénient est la moindre rentabilité que les locations saisonnières successives de même durée. Par la suite, il y a les difficultés juridiques et judiciaires difficiles à résoudre et qui peuvent y être liées, comme c’est le cas lorsque le locataire se rend « à la cloche de bois ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.