La demande de logements étudiants chute

La prochaine admission des étudiants aura lieu en septembre. S’agissant d’un cours 100% présentiel, il est temps pour certains étudiants de trouver un logement. Suite à cela, une étude a récemment révélé que la demande de logements locatifs étudiants est en baisse. Certains investisseurs peinent à trouver preneurs par rapport à l’an dernier.

Les étudiants choisissent des études

L’étude de ce marché a été réalisée sur plus de 40 000 étudiants. Cette analyse a montré que plus de la moitié des étudiants recherchent principalement un studio, certains souhaitent séjourner dans un appartement d’une chambre. Le pourcentage exact d’étudiants attirés par ces deux types de logement est de 55%. De plus, 19% des étudiants souhaitent un appartement d’une chambre. En ce qui concerne la location de chambres individuelles, seuls 6% des étudiants sont intéressés soit par un logement indépendant, soit par un logement chez le propriétaire. Quant à l’hébergement mutualisé, 19% sont séduits. Si l’on se réfère aux statistiques de l’an dernier, on constate une baisse de la demande, sauf dans le cas de la location d’appartements de deux chambres, qui affiche une hausse de 3 points.

En revanche, on constate que les loyers des studios ont baissé. Cela s’explique par la baisse de la demande locative. Cette baisse des prix des loyers touche essentiellement de nombreuses villes d’Ile de France, dont Paris. En général, un étudiant devra prévoir un budget de 603 euros pour le logement, mais ce montant varie selon les secteurs. Dans la capitale, par exemple, le montant à prélever est de 856 euros alors qu’en province il est de 560 euros. Pour la région Ile-de-France, il est de 771 euros.

Les conséquences de la crise sanitaire

La première cause de cette baisse de la demande est la crise sanitaire. Bien que la prochaine année scolaire soit en septembre, au cours de la dernière année, de nombreux étudiants ont été contraints de choisir d’autres cours pour continuer à travailler en dehors de la capitale. Certains étudiants étrangers ont également été contraints de rentrer chez eux. Face à ces situations, 60% des investisseurs en logements locatifs pour étudiants ont vu leurs occupants quitter prématurément leur logement. C’est pourquoi les demandes de location de logements étudiants ont chuté de -17% en un an et sont suivies par les montants des loyers. Cependant, le Covid-19 a provoqué un dynamisme sur le marché des appartements de deux chambres. Ces études ont été réalisées par le spécialiste de la location entre particuliers LocService. Veuillez noter que les données utilisées pour effectuer cette analyse ont été recueillies au cours des 12 derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.