Investir dans l’immobilier, oui, mais de manière intelligente!

Si, comme beaucoup de Français, vous souhaitez diversifier votre épargne, il est peut-être temps de passer à la vitesse supérieure, et notamment d’investir. Pour autant, il ne faut pas choisir n’importe quel investissement et les Français ne s’y trompent pas : le loyer est plutôt en hausse. Pour y parvenir, il est important de respecter certaines règles afin d’éviter de perdre votre capital. Bien sûr, il est conseillé d’avoir quelques connaissances en immobilier, mais avec un peu de documentation, les choses vont assez vite.

Créer de la trésorerie : la règle d’or des biens locatifs

Pour investir dans l’immobilier locatif, nous avons un conseil en or pour vous : faire de la trésorerie. Quel est ce nouveau mot? Il s’agit essentiellement d’une expression utilisée en comptabilité; Avoir des flux de trésorerie, c’est avoir un flux de trésorerie positif. Si nous relions cela à l’immobilier, le flux de trésorerie (positif) génère plus d’argent que vous n’en dépensez chaque mois. Ainsi, les revenus perçus doivent couvrir :

  •  L’hypothèque contractée pour ce bien
  • Les éventuels travaux à effectuer
  • Les impôts et cotisations sociales
  •  Ainsi que les charges diverses

Son objectif en tant qu’investisseur est donc de tirer sur les deux côtés pour obtenir un écart nul, ou mieux encore, gagner de l’argent chaque mois. Il devra donc trouver des solutions pour obtenir le loyer le plus élevé possible (une division ou une rénovation immobilière est généralement efficace), mais aussi pour réduire toutes ses dépenses. Il est souvent possible de réduire son impôt si l’on fait des travaux… Des travaux qui augmenteront les revenus sur le long terme… Vous comprendrez vite le cercle vertueux qui peut s’établir lorsqu’on investit dans un bien à rénover.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.